Langage des Fleurs 2017-07-14T22:41:49+00:00

Le Langage des Fleurs

Langage des Fleurs

Peu de choses dans la nature offrent autant de beauté dans une petite taille que les fleurs. Il est donc naturel qu’elles aient été parmi les premières formes de monnaie, d’objets offerts en cadeaux, et d’offrandes aux dieux. Poussés par leur curiosité et leur habitude du catalogage, les victoriens ont porté la fascination pour les fleurs à de nouveaux sommets à travers un langage des fleurs aux significations codifiées spécifiques. L’ére victorienne n’est pas la seule à utiliser les fleurs pour communiquer idées et sentiments. Remontez dans le temps et découvrez l’origine des associations entre les fleurs et les sens qu’on leur attribue à l’heure actuelle.

Le langage des fleurs victorien

Malgré la mention des ères modernes dans les livres d’école, beaucoup de gens n’ont qu’une vague idée de la période que recouvre l’époque victorienne. Son nom vient de la reine Victoria d’Angleterre. Elle commence avec le début de son règne en 1837 et se termine à sa mort en 1901. Ces 60 ans furent les plus stables et paisibles que l’ile connut depuis des siècles, contrairement à la situation dans ses colonies dans lesquelles l’Angleterre mena une politique de conquête et de colonisation manu militari systématique qui occasionna de très nombreux conflits sanglants. Sur l’ile, le monde de la culture devint plus intellectuel et artistique. Les anglais riches, ayant beaucoup de temps libre, s’occupaient en se divertissant comme avec le développement du langage des fleurs victorien.

Langage des Fleurs

L’émergence du langage des fleurs

Evidemment l’arrangement subtil de muguet et de gypsophila n’est pas apparu du jour au lendemain. Les victoriens ont développé leur amour du sens donné aux fleurs au contact de l’empire ottoman et d’autres parties de l’orient, dans lesquels le sens des fleurs est une vielle tradition, et qu’ils étaient en train de conquérir ou avec qui ils étaient en négoce. Une brève accalmie dans les conflits donna à la classe supérieure encore plus de temps libre à occuper. L’époque victorienne porta à son apogée le « class system » anglais, et la stratification sociale et l’accent sur la respectabilité qui en découla rendait difficile les discussions franches entre personnes. Donner de petits bouquets contenant des messages secrets était parfois la seule manière de se parler franchement.

Ces ensembles de fleurs accordées ou contrastées étaient appelés des bouquets, des « nosegays », des « tussie-mussies ». Vous pouviez attacher un bouquet de bourgeons de roses parsemées de grémillets avec un ruban et le tendre à l’objet à l’élu(e) de votre cœur afin de lui exprimer votre intérêt romantique sans dire un mot. Si vous étiez fatiguée de recevoir des demandes de mariage de tous les Lords ayant un château, porter un hortensia en accessoire vestimentaire était une manière pratique de repousser les attentions indésirables.

Quelques significations dans le langage des fleurs traditionnel

Quelques-uns des sens de fleurs les communs comprennent :

  • Chèvrefeuille – Les liens éternels de l’amour
  • Tagetes – Tristesse et désespoir à cause d’une perte
  • Romarin – Souvenirs
  • Gelsemium – Standing social et célébrité
  • Lupin – Désir vorace pour quelque chose
  • Champignons – Soupçons
  • Pivoines roses – Se sentir timide
  • Roses des chiens – Le contraste entre le llaisir et la douleur

Langage des Fleurs

Usage moderne de ce langage

Nous utilisons toujours les mêmes sens que les victoriens créèrent il y a des années, mais certaines fleurs ont changé de sens. L’intérêt moderne pour les formes désuètes de communication par les fleurs à bondi lors de la publication du roman « Le langage des fleurs », par Vanessa Diffenbaugh, et de romans romantiques aux thèmes similaires. Alors que le roman de Diffenbaugh suit une jeune fille qui surmonte ses problèmes à l’aide de la communication par les arrangements floraux, elle a aussi publiée un dictionnaire des fleurs afin de satisfaire la curiosité des lecteurs voulant en savoir d’avantage. On peut maintenant trouver des centaines d’articles et de sites web soulignant les différences de sens entre les différentes couleurs de roses, de tulipes, et d’autres fleurs victoriennes populaires.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envoyer à un ami